Eleveurs-producteurs
Claudet
PRODUCTION Porc

Patrick Claudet

Localisation : Jura (39)
Animaux : Elevage de porcs gascons en plein air à 1000m d'altitude
Accueil » Ambassadeurs » Eleveurs-producteurs » Patrick Claudet
Patrick Claudet

Un porc de choix sur le Plateau de Nozeroy

En reconversion professionnelle depuis un an et demi, Patrick Claudet a pris le virage de l’élevage porcin, en plein air, sur ses hautes terres du Jura.

« Ils sont dans vos pattes à longueur de temps, presque comme des chiens, et constamment en demande de caresses. » Lorsqu’il s’agit de mettre des mots pour décrire ses cochons, Patrick Claudet ne tergiverse pas. L’éleveur du Jura parle d’animaux intelligents, très attachants et curieux. Compréhensifs aussi. C’est depuis les hauteurs du Plateau de Nozeroy, à environ 1 000 mètres d’altitude, au milieu de la forêt de la petite commune de Mignovillard, que ses 110 porcs de race Gascon/ Duroc croisent leur chemin et leur groin, à l’air libre. Le plein air justement : comme un besoin pour cet enfant du pays, aujourd’hui âgé de 43 ans. Après une longue expérience « dans le milieu industriel, la micro-mécanique et la fabrication d’outils dentaires », Patrick Claudet décide, il y a un an et demi, de « revenir à des valeurs plus conformes » à ce qu’il est. « Parce que quand la nature va bien, l’être humain va bien. »

Voilà donc ce père d’un petit garçon de 9 ans de retour sur les terres familiales avec la volonté de produire « un produit de grande qualité ». Le jeune agriculteur apprend l’existence de l’association Bleu-Blanc-Coeur, souhaite en appliquer la démarche et place alors l’alimentation de ses bêtes au centre de ses préoccupations. Et pour engraisser ses cochons, Patrick Claudet mise sur les graines de lin, « complétés par des orties ou des châtaignes selon la saison ». La croissance de ces animaux rustiques au pelage noir, que l’on retrouve également dans le sud-ouest de la France, est volontairement plus longue que celle d’un élevage habituel, et le résultat est aussi séduisant qu’alléchant. « La viande est persillée, le gras a du goût ». De quoi rapidement faire des intéressés.

Au sortir du terrain de celui qui a « toujours habité la région » et dont l’accent fait foi, la viande estampillée Bleu-Blanc-Coeur de Patrick Claudet est aujourd’hui transformée et distribuée via deux boucheries revendiquant fièrement sa qualité : ‘Les saveurs du Mont Noir’ et la boucherie Thomas Lacroix. Saucisson, jambon blanc ou fumé, pâté de campagne ou fromage de tête sont à la fête dans les étals de ces deux établissements, mais pas que. En effet, l’éleveur féru de ski de fond et de course à pied – Patrick Claudet chapeaute depuis 13 ans le Creux de l’enfer, une course incontournable en terre jurassienne qui rassemble plus d’une centaine de participants chaque année – approvisionne également restaurateurs désireux de travailler des produits de la localité et particuliers environnants prônant cette viande de choix. Le Super U de Champagnole vient compléter cette liste de distributeurs engagés à ses côtés. Le pari semble bel et bien relevé pour cet éleveur dont la viande devient de plus en plus respectée et recherchée.