Natalia Neves nous explique… « Immunité et microbiote intestinal »

Bleu-Blanc-Coeur

06/16/2020
Accueil » Actualités » Santé humaine » Natalia Neves nous explique… « Immunité et microbiote intestinal »

Natalia Neves, conseillère alimentation et santé globale et membre de la communauté Bleu-Blanc-Cœur, nous présente pourquoi et comment chouchouter son microbiote intestinal, acteur majeur de notre immunité. Natalia nous explique d’abord ce qu’est le microbiote et comment il influence notre état de santé global (physique, émotionnel, mental), puis elle nous offre un cadre de réflexion holistique ainsi que l’utilisation de méthodes nutritionnelles qui permettent d’optimiser l’influence positive de notre microbiote sur notre état de bien être global.

Des questions que vous nous avez posées

Au bout de combien de temps le microbiote se dérègle-t-il ?

La composition de la flore intestinale change en quelques jours seulement, suite à une alimentation déséquilibrée ou suite à un terrain émotionnel difficile. Mais la flore intestinale peut aussi être appauvrie à la suite d’une antibiothérapie ou d’un traitement anti-inflammatoire prolongé (déséquilibre persistant sur plusieurs mois).

On a besoin des bonnes bactéries… ?

Oui bactéries et être humain sont intimement liés : Rien que dans notre intestin, nous avons 100 fois plus de bactéries que de cellules humaines dans l’organisme. Quand tout va bien, l’intestin héberge en majorité des « bactéries amies » : 70% du microbiote est composé de bactéries bénéfiques (digestion, absorption, immunité, vitalité, beauté) et 30% sont dites agressives même si utiles (protection contre les micro-organismes pathogènes, transformation des déchets alimentaires organiques en excréments minéraux). 

Plus d’informations sur l’étude du Dr. Fujita ?

Une étude a été menée par le Dr Fujita sur l’influence de l’alimentation sur la composition du microbiote en bactéries bénéfiques et agressives. Le Dr Fujita un est médecin japonais spécialiste en parasitologie, maladies tropicales et épidémiologie. Les données présentées sont issues de son ouvrage humoristique et didactique de référence « Au cœur du caca », sur la base de l’analyse du microbiote fécal (excréments) de personnes ayant consommé pendant plusieurs jours d’affilée, des régimes alimentaires très déséquilibrés (ex : 100% pain, viande, chips…). 

Comment évaluer la santé du microbiote ?

Natalia s’appuie le questionnaire d’évaluation de santé globale et de l’écosystème intestinal (MSQ : Medical symptomatic questionnary) présenté dans l’ouvrage « L’alimentation santé en pratique » de Virginie Paré, préfacé par le Dr Michel Lallement.

Le pH sanguin, reflet de l’équilibre acido-basique comme marqueur de santé du microbiote ?

Le ph intestinal influence le Ph sanguin qui doit rester stable. L’alimentation et les émotions étant les 2 facteurs clés du déséquilibre du ph intestinal, une consommation excessive d’aliments acidifiants (ou d’émotions acidifiantes) va acidifier le ph intestinal mais aussi générer une acidité sur le plan sanguin et tissulaire.

Influence du sport sur le microbiote ?

Nous savons aujourd’hui, que les effets bénéfiques de l’activité physique sur la santé, sont directement liés à son impact sur le microbiote intestinal. Mais comme dans tous les domaines, point trop n’en faut : la pratique d’une activité physique trop intensive aurait, à l’inverse, plutôt tendance à créer une acidification de l’organisme et une porosité intestinale suivie des mêmes symptômes inflammatoires digestifs et périphériques.

Les dernières actualités