Que penser des nitrites ?

Bleu-Blanc-Coeur

09/19/2016
Accueil » Actualités » Santé humaine » Que penser des nitrites ?

Il y a quelques jours l’émission Cash Investigation frappait à nouveau fort avec son émission sur les Nitrites. Vous avez été nombreux à nous interroger sur la question, c’est pourquoi nous avons pris la plume pour vous apporter quelques éclaircissements…

Sur l’émission cash investigation

Sachez tout d’abord que l’émission Cash Investigation est une émission qui aime faire du sensationnel dans le but de créer polémique et anxiété afin de booster les audiences de la chaine. Bien qu’elle soit intéressante (car elle pousse les industriels à toujours faire mieux) et qu’elle soit basée sur certaines réalités, il faut savoir regarder cette émission avec du recul.

Sur l’utilisation des nitrites

L’utilisation des nitrites ne date pas d’hier, que ce soit chez les industriels ou chez les artisans, et elle s’explique par plusieurs facteurs comme vous avez pu le voir dans le reportage (conservation des produits, sécurité alimentaire, …).

Comme pour tout en nutrition, tout est affaire de quantité, alors pas de panique !

En effet, sachez tout d’abord que le sel nitrité est réglementé et contrôlé et il existe des DJA (Doses journalières Admissibles). En France l’exposition aux nitrites est surveillée : les français sont en dessous des DJA. Par exemple, une tranche de jambon, c’est 6% des DJA pour un adulte de 70 kg. Il faudrait en manger 16 tranches par jour pour dépasser la DJA !

De plus, sachez qu’il y a aussi des nitrites dans la charcuterie de volaille et pourtant il n’y a pas de cancers associés à la consommation de volaille. La nutrition est très complexe et un seul élément est rarement l’unique cause d’une problématique identifiée…

Sur le cas du Danemark

L’exemple du Danemark pour parler du risque zéro de botulisme lié à la consommation de charcuteries sans nitrites n’a en réalité pas fait ses preuves puisque :

  • Si on compare la France et le Danemark, en 2013, d’après un apport de l’agence Européenne de Sécurité Sanitaire des Aliments (EFSA), on constate des taux de listériose, salmonellose et botulisme plus élevés au Danemark qu’en France.
  • En 2014, le Danemark a connu une grave épidémie de listériose liée à la consommation de charcuteries danoises qui a fait 15 morts et 38 malades.
  • Selon l’OMS, le Danemark se place au 4e rang mondial (3e européen) des pays qui ont le plus fort taux de cancer colorectal. La France est au 20e rang. Au Danemark, on enregistre 25% de cancers colorectaux de plus qu’en France…

Sur la question du risque à manger du jambon

Y a-t-il vraiment un risque à manger du jambon ? La réponse est non si vous en manger en quantité raisonnable. En effet, l’OMS rappelle qu’il faut manger de tout en quantité raisonnable. Il n’y a aucun risque à consommer des charcuteries dans une alimentation variée et équilibrée.

SUR LA QUESTION DE FLEURY MICHON

Fleury Michon applique la réglementation la plus strict en terme de dose de nitrites, à savoir 80 mg/kg (exigence du bio). En comparaison, la moyenne en France est de 120 mg/kg quand celle de l’Europe est à 150 mg/kg et que les USA sont à 200 mg/kg.

Conclusion : C’est l’excès de consommation de charcuterie qui peut être néfaste pour la santé et c’est valable pour tous les aliments. Alors rappelons-nous cet adage que répétait nos grands-mères : il faut consommer de tout en petite quantité ! C’est la meilleure façon de rester en bonne santé.

Les dernières actualités